ONDES HIER, AUJOURD’HUI ET DEMAIN

Aujourd’hui la plupart de nos appareils électroniques transmettent différentes ondes en continu.

Mais quelles sont les origines de ces ondes et comment l’homme fait-il évoluer cette technologie ?

LES ORIGINES DES ONDES ARTIFICIELLES

C’est au début du XIXè siècle que la médecine va commencer à utiliser des machines à « haute technicité » comme celle de Wimshurt, qui évoluera ensuite en Bobine de Ruhmkorff. Cette bobine, créée par Heinrich Daniel Ruhmkorff, va marcher tel un circuit à auto-induction, qui, après analyse, va générer une forme d’électricité. Cette invention sera perçue comme le premier générateur d’électricité.

 

Au milieu du XIXè siècle, c’est Heinrich Hertz qui, en s’inspirant de Maxwell, va réussir à prouver l’existence des ondes électromagnétiques. Il se servira de la bobine de Ruhmkorff lors de ses expériences ainsi que d’un résonateur. Hertz démontrera que la relation entre deux charges inversées provoque une réaction électrique. A la fin du siècle, les ondes vont se propager en Europe et, après quelques années de recherches, elles évolueront en ondes radiophoniques, grâce à Eduard Branly.

 Pourquoi parle-ton d’évolution
et qu’est-ce qui différencie ces deux types d’ondes ? 

L’évolution majeure entre ondes hertziennes et ondes radiophoniques réside dans leur puissance, de de 900-1800 MHz pour l’une à 9KHz-300GHz pour l’autre. Toutes deux ont besoin d’antennes et de satellites pour fonctionner et peuvent coder les voix et les images. Les ondes hertziennes vont être utilisées par la télévision, la radio et les téléphones, quand les ondes radiophoniques vont servir dans les fours à micro-ondes, la radioastronomie et les radars météo.

Quelles que soient leur application moderne, les ondes d’hier sont encore largement utilisées aujourd’hui. Tout a commencé avec l’apparition de l’électricité à la fin du XIXè siècle mais, depuis, nous avons développé de nouveaux émetteurs ainsi que de nouvelles ondes, dites « ondes à basse fréquences » (inférieures à la lumière visible)

LES ONDES AUJOURD’HUI ET DEMAIN

Si les ondes font partie de nos vies depuis longtemps, la quantité d’émetteurs et la durée d’émission, elles, ne cessent d’augmenter. Téléphone, wifi, micro-onde, rayons X et infra-rouges. Les ondes sont partout autour de nous.
Et l’avenir ne nous prédit pas une baisse des ondes subies par les êtres vivants au quotidien.
Vous devez surement avoir entendu parler des compteurs connectés (LINKY) dont beaucoup d’habitations en sont déjà équipées. Ce compteur est un aussi émetteur d’ondes.
De même, la 5Gn qui arrive d’ici 2020, pour offrir plus de rapidité de transmission, entraînera la multiplication du nombre d’antennes et donc d’émetteurs.

 

Côté services publics, la tendance est la même.

 

La médecine, s’améliore grâce avec des ondes scolaire ou « stationnaire ».
Ces ondes correspondent à une superposition de deux types d’ondes de même énergie. Elles permettent de diffuser plus d’énergie et donc plus d’amplitude. Ici, la médecine cherche à faire résonance entre notre corps et ces ondes (car nous-mêmes émettons des ondes scolaires). Malgré des résultats encore instables, les chercheurs pensent que ce pourrait être un pas supplémentaire vers la guérison.

 

Aux États-Unis, l’armée travaille sur les ondes radio cognitives.
Ce type d’ondes, encore à l’état de théorie, passerait au-dessus de toute perturbation.

 

Chaque année, des applications à la source de nouveaux émetteurs et de nouvelles ondes sont imaginées ou créées par l’Homme.