ONDES NATURELLES VS ONDES ARTIFICIELLES

LES ONDES ET L’ÊTRE HUMAIN

Savez-vous que tout l’univers du microcosme au macrocosme est composé d’Ondes ?
Savez-vous que ces ondes transportent de l’Information et que l’humain est un carrefour entre les informations du macrocosme et celles du microcosme ?
Savez-vous que nous fabriquons des ondes au quotidien au sein de notre propre corps ?
Et que donc tout notre système biologique et neurosensoriel est traversé par de l’information ?

 

Ces informations se manifestent sous formes électriques et magnétiques.
Dès lors que des charges électriques sont en mouvement, un champ électromagnétique apparaît !

Ici, en ce qui nous concerne, les champs électromagnétiques humains sont émis principalement par deux organes vitaux.

  • Le cerveau, qui émet des ondes dont nous pouvons lire les fréquences avec un électroencéphalogramme.
  • Le cœur dont les fréquences sont lisibles grâce à un électrocardiogramme.

La qualité des ondes qui traversent le corps humain varient selon notre état psychique, émotionnel et physique qui va agir comme un filtre !

On recense 5 catégories d’ondes au niveau du cerveau :

  • Les ondes Alpha, de 8 à 13 Hz. Elles apparaissent avec une légère relaxation et la présence de créativité. Ces ondes traduisent un état de bien-être, un état de conscience plus profond. En fait, les deux hémisphères du cerveau se synchronisent, le droit permettant plus de créativité et le gauche plus de relationnel. Autrement dit, l’état parfait pour un bon apprentissage et une meilleure créativité.

  • Les ondes Beta, de 15 et 30 Hz. Entre état d’éveil et activité. Elles sont surtout présentes lors d’activités quotidiennes, courantes et intenses. Elles se propagent dans le corps pendant une forte concentration au travail.

  • Les ondes Gamma, de 3 et 6 Hz. Utiles pour gérer les informations, quand nous apprenons, quand nous pensons, quand nous essayons de mémoriser des informations, des idées, de comprendre de nouvelles choses.

  • Les ondes Thêta, de 4 et 8 Hz. Elles interviennent dans un état de relaxation profonde. Elles se situent à la limite entre veille et sommeil et correspondent à un état de somnolence, ce moment où le corps est endormi mais l’esprit est encore alerte. Un état qui permet aux bébés, notamment, d’assimiler un grand nombre d’informations.

  • Les ondes Delta, de 1 à 3 Hz. Elles sont actives lorsque l’on dort. Malgré leur intensité, elles engendrent de la quiétude, de la paix ou encore un sommeil profond. Nous retrouvons ces ondes pendant une méditation profonde.

LES ONDES ET LA TERRE

Au-delà des ondes que les humains créent chaque jour, la Terre en crée depuis toujours.
Vous pensiez que la manière dont s’abat la foudre est aléatoire ?
Ou qu’un aimant géant attire les aiguilles d’une boussole ?
Ou que oiseaux et poissons se repèrent au hasard ?

Non bien sûr. La Terre génère un champ magnétique.
Les charges électriques dans l’atmosphère génèrent des champs électriques.
Le champ magnétique est à l’origine des courants électriques qui eux-mêmes engendrent des champs électromagnétiques.

Pour comprendre, il faut savoir que la Terre est chargée négativement et l’atmosphère positivement, les deux ayant diverses interactions.

Le champ électrique terrestre est créé lorsque des charges négatives quittent le sol pour se diriger vers l’atmosphère. Lorsque trop de charges (la puissance des charges variant selon les conditions météorologiques) sont libérées en même temps, afin de maintenir l’équilibre, la foudre s’abat pour leur faire faire demi-tour.

Si l’univers et notamment le Soleil (flux) a une certaine force de rayonnement qui peut être dangereuse pour nous, la Terre a développé ses propres défenses, grâce à ce fameux bouclier qui nous protège.

Pour créer un champ magnétique il faut la présence d’un liquide conducteur, d’énergie pour forcer le liquide à se déplacer rapidement et d’un noyau externe ! La terre qui a donc ce noyau externe, contient du fer en fusion (Magma) qui est un bon conducteur et les mouvements convectifs liés à la rotation de la terre produit la situation idéale.

Le champ magnétique terrestre est créé avec le mouvement du magma fluide au centre de la terre qui remonte à la surface avec les rotations de celle-ci. L’ensemble constitue la magnétosphère.

La Terre a une couche de son atmosphère qui est conductrice d’électricité, l’ionosphère. Ainsi entre la surface de la Terre et cette couche de l’atmosphère, il est possible de piéger des ondes électromagnétiques.

La principale source de ses ondes électromagnétiques sont les éclairs des orages. Ce sont des décharges électriques qui créent des ondes électromagnétiques qui se baladent entre la Terre et l’ionosphère.

Tout comme nous la Terre est vivante ! Tout comme nous, la Terre a un cœur !
Lorsque nous faisons un effort physique ou émotionnel (Activité sympathique), le cœur s’accélère puis mystérieusement décélère naturellement vers la phase de repos (Activité Parasympathique). L’état redevient normal et moyen et fluctue constamment ! Cela fait partie des biorythmes naturels gérés par notre système nerveux.

La terre a elle aussi ses biorythmes et ses différentes activités. Les ondes qui sont piégées entre la surface de la Terre et la couche de l’atmosphère résonnent à l’intérieur de l’espace créé. C’est pour cette raison que l’on parle de résonance. La valeur des pics d’activités au sein de cet espace est appelée « résonnance Schumann » qui génère des ondes électromagnétiques. Comme toutes ondes ou vibrations, elle peut être décomposée en une multitude d’harmoniques. Son spectre de 7,8Hz à 40 varie au fur et à mesure que l’atmosphère et le champ magnétique terrestre bouge.

Contrairement aux ondes électromagnétiques pulsées et ionisantes émises par le wifi, les antennes, la 3G, 4G ou la 5G, ces ondes naturelles ne sont pas nocives, bien au contraire, elles nous protègent et nous permettent de nous connecter avec nous- mêmes et avec la nature qui nous entoure. Cette connexion nous maintient en équilibre entre ciel et terre et nous permet d’être une antenne relais interagissant avec le vivant à l’intérieur de nous même ainsi qu’à l’extérieur.